Fougères

DANS LA MÊME RUBRIQUE

La Guadeloupe est l’une des rares régions du monde à posséder et protéger des fougères arborescentes. On y dénombre cinq espèces dont certaines sont particulièrement abondantes dans les sous-bois de la forêt dense humide. Leur silhouette en forme de palmier est facilement reconnaissable. Elles peuvent dépasser cinq mètres de haut. Jadis, au temps du carbonifère, à l’époque des dinosaures, ces fougères formaient de véritables forêts.

Elles ont disparu progressivement, au profit des plantes à fleur, suite à un asséchement généralisé du climat. A cette époque, la Guadeloupe n’avait pas encore surgi de la mer, et pourtant elle est devenue au fil du temps une des rares zones « refuge » où ces fougères trouvent encore les conditions climatiques indispensables à leur survie. La flore du cœur est particulièrement riche et diversifiée : 274 fougères, soit plus de 90 % des fougères de la flore indigène de la Guadeloupe y ont été observées (Fournet, 2006 In Rousteau, 2007), comme la fougère dorée Acrostichum aureum, parfois accompagnée du roseau rivière, reconnaissable à ses épis plumeux rosés, borde l’embouchure de certaines rivières.